bienvenue sur house of lies !
les réservations d'avatars durent trois jours !
venez nous aider en votant aux topsites Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216
Nous sommes actuellement au mois de décembre (RPG)
NOUS VOUS INFORMONS QUE LE BUG DES CODES ADMINISTRATIFS A ÉTÉ RÉGLÉ.
NOUS NOUS EXCUSONS POUR LE DÉRANGEMENT Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 3744183061

Partagez
 

 Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Kaliska S. Roseburry

+ AGE : 27 ans
+ RUMEURS : 127
+ LIVRES STERLING : 178
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:26


kaliska roseburry
« I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.»

Ϟ Prénom(s) Nom : Kalisa Shadow Roseburry.
Ϟ Âge : 27 ans.
Ϟ Date et lieu de naissance : Londres, 11 Novembre.
Ϟ Nationalité et origines : Anglaise, d'origine amérindienne, africaine et écossaise.
Ϟ Situation amoureuse et sexualité : officiellement veuve, bisexuelle.
Ϟ Métier : Kaliska est co-propriétaire d'une marque de vêtements de luxe, qui vient d'ouvrir son troisième magasin, ainsi que propriétaire d’une petite galerie d’art.
Ϟ Signe particulier : Elle porte sur la hanche droite une marque de brûlure de cigarette.
Ϟ Groupe : small crime.


secret Ϟ Le meurtre. Le crime le plus passionnel. Kaliska avait goûté au sang de sa victime. Elle avait senti son cœur cesser de battre dans sa poitrine. Elle avait pleuré en entendant son dernier souffle. Pourtant, elle était partie, décidée de camoufler tout ça. Il était impossible pour elle de révéler à la presse l’identité de son ravisseur, car ils allaient rapidement découvrir leur relation. Alors, elle était allée voir quelqu’un, quelqu’un qu’elle n’avait jamais cru revoir. Son père avait amassé tellement de dette au jeu qu’il avait fait de mauvaises rencontres. Connaissances qu’il avait légué ensuite à sa fille unique. C’est ainsi que la jeune femme était entrée dans ce monde sombre, dans ce cycle éternel de souffrance et de trahison. La mafia l’avait aidé à cacher son meurtre. Elle avait aussi créé des fausses pistes pour la police. C’est ainsi qu’elle s’est offerte à leur emprise. Afin de cacher son pêché, afin d’oublier son acte, elle avait sacrifié sa liberté. Et, une fois qu’on a goûté à cet univers tentant, on ne peut en ressortir indemne. C’est pourquoi on y replonge dès que l’on en ressent le besoin, allant parfois jusqu’à inventer des prétextes. C’est ainsi qu’elle apprit l’existence du frère de son défunt mari, et qu’elle fit tout pour le cacher aux yeux du monde. Car elle ne pouvait partager ce qu’elle pensait être légitimement sien. Son héritage, ce qu’elle avait soutiré de son époux, le seul lien réel qui les unissait encore.
house of lies
« Hell is empty and all the devils are here.»
― Shakespeare

caractère Ϟ elle n’a jamais vraiment dépassé son obsession pour les peluches (+) lorsqu’elle est contrariée, elle a tendance à frotter son poignet droit (+) il faut absolument que son lit soit mis lorsqu’elle sort de chez elle (+) parfois, il lui arrive de parler à son ami imaginaire d’enfance (+) elle frémit dès qu’elle entend parler des fourmis, détestant ça (+) elle doit absolument accompagner chaque repas avec au moins un morceau de pain (+) elle rêvait d’être danseuse, mais prit peur car ça ne payait pas toujours très bien (+) ses produits de beauté doivent être rangé selon leur taille (+) il lui faut absolument être bien coiffée lorsqu’elle sort (+) voir des films romantique, ça l’excite (+) après avoir beaucoup mangé, elle va souvent rejoindre les toilettes pour un tête-à-cuvette (+) lorsqu’on prend une photo d’elle, elle ne peut s’empêcher de prendre la pause (+) elle est prête à tout pour accomplir ses objectifs (+) lorsqu’elle voit sur internet une photo d’une personne séduisante, elle ne peut s’empêcher de le regarder un instant (+) chaque matin, elle regarde la photo de celui qu’elle a tué (+) lorsqu’elle était petite, son père s’est servie d’elle pour éteindre sa cigarette (+) elle se roule dans la couette et mange de la glace lors des soirées d’orage (+) elle a toujours deux parapluies dans sa voiture, au cas où un des deux se casse (+) elle ne peut d’ailleurs supporter l’odeur des cigarettes(+) tous les matins, elle met du produit désodorisant pour les maisons, ayant un besoin que ça sente propre (+) elle allume tous les vendredis une bougie parfumée lors de son bain mousseux (+) elle a toujours été plus mature que ses parents (+) elle choisit ses vêtements la veille, mais décide toujours de porter quelque chose de différent le matin (+) elle ne peut s’empêcher de garder des vêtements de rechange un peu partout (+) les oiseaux, pour elle, c’est sacré (+) elle doit absolument passer voir ses oiseaux chaque matin, qui ne sont jamais enfermés complètement (+) lorsqu’elle entend un enfant pleurer, elle souffle exaspérée (+) il lui est impossible de dormir tant qu’elle n’a pas repassé sa journée dans sa tête (+) elle ment pour sortit d’une situation délicate (+) elle ne peut s’empêcher de boire un verre de vin blanc une fois qu’elle a gagné quelque chose (+) son premier baiser, c’était avec une fille (+)il lui arrive de se lancer elle-même des défis (+) elle déteste perde, même contre elle-même, donc fait tout pour gagner (+) elle a failli sauter une classe, mais ses parents s’y sont opposés, sans qu’elle ne sache pourquoi (+) tous les soirs, elle se sert un verre d’alcool, et peut donc être considérée comme alcoolique (+) dès qu’on le lui dit, elle démarre au quart de tour et a des propos blessants, mais véridique (+) elle a toujours rêvé d’un mariage féérique, même à l’âge adulte (+) lorsqu’elle est perdue, elle tourne toujours à droite, puis à gauche. (+) après une journée éprouvante, elle aime aller courir(+) c’est elle qui préparait ses fêtes d’anniversaire (+) elle tape trois fois dans ses mains avant de souffler les bougies (+) le gâteau devait être une charlotte au fraise, sinon elle ne pouvait le manger (+) son grand-père refusait de les fêter, puisque c’était le 11 novembre, et qu’il préférait se souvenir de la paix. (+) elle se bloque lorsque quelqu’un s’approche pour l’enlacer si elle ne s’est pas préparée mentalement (+) elle ne peut s’empêcher de chercher sur internet ou dans les livres la réponse à ses questions, aussi stupide peuvent-elles être (+) lorsqu’elle a ouvert son premier magasin, elle a mangé une demi-douzaine de tartine de Nutella (+) depuis, elle en mange une chaque jour  (+) elle rigole aux blagues qui ne sont pas drôle (+) elle a vu ses parents faire l’amour, plusieurs fois (+) elle commence à bouger dès qu’elle entend de la musique (+) lorsqu’une chanson est trop triste, elle cherche à la changer (+) lorsqu’elle est allée voir la mafia, elle n’a pu s’empêcher d’aimer ça (+) elle change de trottoir si elle voit un chien trop imposant (+) elle gronde lorsqu’on l’insulte (+) elle a ouvert une fondation pour aider les enfants en difficulté, mais cache son identité (+) elle ronronne lorsqu’elle est contente (+) elle est excessivement froide lorsqu’on la vexe (+) Kaliska adopta un lapin en le cachant de ses parents quand elle avait neuf ans, ce qui fut plus facile qu’elle le pensait, puisqu’ils n’entraient jamais dans sa chambre (+) elle s’énerve lorsqu’on dit quelque chose de stupide avec assurance (+) si elle a plus d’un jour de retard, elle ne peut s’empêcher de faire un test de grossesse (+) elle a jamais eu peur des clowns, et les trouvait d’ailleurs fascinants (+) dès qu’elle en voit un, elle ne peut s’empêcher de rire (+) lorsqu’elle rit, elle place souvent une mèche derrière son oreille (+) toutes les semaines, elle allait voir les grilles du Buckingham palace, se jurant qu’un jour, elle y serait (+) elle prépare des stratagèmes pour pouvoir détruire quelqu’un dès qu’elle le rencontre, même ses proches, au cas où (+) elle est terrifiée par l’idée de devenir mère, si bien qu’elle change tout de suite de sujet (+) elle a toujours voulu que sa première fois soit avec un pompier, et ça a été effectivement le cas (+) une fois par mois, elle sort de la ville pour regarder les étoiles (+) elle crée une barrière émotionnelle entre ses proches ou elle, pour ne pas être trop blessée (+) parfois, elle rêve de licornes gambadant dans ses près (+) elle déteste le café, mais en bois tous les jours (+) si on lui dit qu’elle ne peut pas faire quelque chose, elle va essayer de le faire (+) elle s’est toujours demandée ce que ça ferait d’être un homme (+) elle lit des livres juste pour montrer qu’elle est cultivée, et non pour le simple plaisir (+) elle est excessive dans ses décorations de Noël, et est si joyeuse que ça en devient étrange

Kaliska S. Roseburry

Inventé

Madekwe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kaliska S. Roseburry

+ AGE : 27 ans
+ RUMEURS : 127
+ LIVRES STERLING : 178
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:26



   
I did not boy down to you, I bowed down to all suffering of humanity
Vous profitez impudemment de ma détresse, monsieur ! Je suis à plaindre, mais pas à vendre !
   ― Flaubert

   
La vie est remplie de défis surmontés, d’objectifs ratés, d’échecs et de victoires. On ne peut prétendre avoir vécu si nous n’avons jamais connu un échec cuisant, tout comme il est impossible d’être heureux sans avoir vaincu au moins une fois. Alors, on se console, et on dit que les échecs ne sont pas inconcevables, car ils sont une partie intégrante de notre vie. Puis, on se ment, et on cherche à ne pas les connaitre. On se dit qu’on est celle qui réussira à accomplir tous ses rêves. Amour, gloire, succès, tout ceci se combine alors dangereusement, jusqu’à ce que l’on obtienne un rêve, un monde idyllique, une illusion terrifiante. Et, même si on arrive à goûter du bout des doigts ce monde parfait, on s’aperçoit alors qu’il n’est pas dénué d’imperfections, et, qu’en réalité, ce n’est qu’une distorsion perverse de la réalité. Ce qui détermine réellement qui nous somme, pourtant, c’est notre réaction face à cette affreuse vérité. Allons-nous déprimer, et nous laisser divaguer encore plus profond dans l’abysse de notre désespoir? Ou allons-nous surmonter les épreuves, et persévérer, tentant de modeler le monde pour obtenir ce que l’on voudrait qu’il soit.

Kaliska n’échappe pas à ce triste sort. Petite, elle rêvait de monter les échelons sociaux. Elle se voyait à la télévision, auprès de la reine, et saluer les sujets avec une étincelle de prétention dans le regard. Elle avait toujours sut que le monde était dur, qu’il n’allait pas lui faire de cadeau. En ce sens, elle pouvait remercier ses parents qui, dans leur insouciance la plus déconcertante sur son bien-être, l’avaient délaissée jusqu’au point où elle dut grandir prématurément. Elle les avait abhorré depuis toujours. Non pas qu’elle regrettait les étreintes ou les marques d’affections, mais plutôt qu’elle les trouvait pitoyable dans leur état et leur décision de ne rien changer. D’ailleurs, lorsqu’ils daignaient lui accorder ne serait-ce qu’un regard, elle savait qu’elle le regretterait. Pour eux, ce n’était plus qu’un morceau de mobilier ambulant, souvenir marquant de leur erreur lors de sa conception.

Le domicile empestait l’odeur de la cigarette, si bien qu’il lui était de plus en plus difficile de rentrer chez elle après les cours. Elle chercha alors un moyen d’échapper à ce monde cruel, à cette réalité infernale. Kaliska retrouva alors ce réconfort dans un doux rêve, dans l’espoir qu’un jour, elle serait mieux qu’eux. Elle se concentra dans ses études pour alimenter cette illusion surprenante, ne se doutant pas un instant qu’elle serait elle-même la cause de son échec.

Une simple rencontre. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir que l’on peut accorder à une mauvaise rencontre. Elle avait quitté la demeure familiale lors qu’elle eut atteint la majorité, il y a de cela deux ans. Et c’est en se promenant tranquillement dans une ruelle qu’elle fit la rencontre de cette personne qui allait tout changer. Car elle l’avait aimé, ce Tobias. Plus que quiconque. Plus que de l’amour, de la réelle obsession les liait ensemble. Fascinée par la vie qu’il donnait à chaque coup de pinceau, Kaliska avait aimé qu’il la peigne ainsi. Elle savait, pourtant, que jamais ils ne pourraient finir leurs vies ensemble. Elle ne se voyait pas sur le porche de leur maison, défigurés par la vieillesse. Non, elle avait besoin de quelque chose… de plus. Plus qu’il ne pouvait offrir, avec son maigre salaire d’artiste de rue. Elle voulait le confort que seules les propriétés physique pouvaient amener. Alors, lorsqu’elle fut introduite à ce charmant duc à l’aube de ses vingt-quatre ans, elle n’avait pas hésité à le séduire. Elle savait que ça détruisait Tobias. Elle le voyait sombrer dans la folie. Mais elle n’y faisait pas attention, isolée dans son égoïsme.

Kristopher, tel était le nom que portait ce duc. Il était tout ce dont elle avait pu rêver. Charmant, élégant, poli, et, surtout, de haute naissance. Mieux encore, il n’avait plus de famille qui pouvait contredire son choix d’épouser une simple roturière. Il pouvait ainsi lui ouvrir les portes à ce monde mystérieux qu’elle aspirait tant. Alors, elle y allait avec de l’entrain. Bousculades maladroites, rencontres inattendues, drames personnels, tout était bon pour attirer l’homme vers elle. Et, rapidement, il sombra dans le piège. Kaliska jubilait, tenant entre ses pattes sa proie, consciente de tout ce qu’elle allait lui offrir.

Elle avait vingt-cinq ans lorsqu’ils se fiancèrent. La jeune femme venait tout juste d’ouvrir une galerie d’art à Londres, poussée dans ce monde par l’homme qui avait été son amant. Le jeune duc lui fit alors une proposition qu’elle ne pouvait refuser : il lui offrit d’ouvrir leur propre marque de vêtement de luxe, Kaliska & Kristopher, K&K. Elle ne pouvait rejeter cette proposition. D’ailleurs, pourquoi l’aurait-elle fait? Ouvrir un magasin de luxe avait toujours été un de ses plaisirs inachevés, et les connexions du duc étaient si importantes que la marque pourrait bel et bien marcher. Et, en effet, elle eut un certain succès, si bien qu’ils décidèrent d’ouvrir un second magasin, lui aussi à Londres.

Alors que Kaliska profitait de sa vie délicieuse, le jeune Tobias noyait sa peine dans de l’alcool. Ce n’était donc pas une surprise qu’il vienne la supplier, le jour de son mariage. Et, alors, elle lui offrit un regard hautain, qui le remplit de rage. Pour la première fois, il vit son vrai visage. Il vit son attitude supérieure. Il vit sa beauté démoniaque. Il succomba au feu de son regard. Blessé, détruit, il fuit cette scène pitoyablement en ravalant les larmes. Kaliska le vit partir, puis se retourna pour s’observer dans le miroir. Et, un instant, elle ne reconnut pas ce qu’elle vit. Son reflet était beaucoup trop sombre pour être… et bien, elle. Pourtant, c’étaient bien ses contours que la robe brodée embrassait avec désir. C’étaient bien ses cheveux qui étaient remontés sur sa tête en une élégante coiffure. C’était bien son cou qui était orné d’un magnifique pendentif. Mais ce n’était pas son regard qu’elle voyait dans la glace. Un regard si froid qu’elle en frissonnait presque.

Le mariage fut tiré d’un vrai conte de fée. La lune de miel avait tout pour être tout aussi parfaite. Les deux nouveaux mariés étaient dans leur voiture, en direction de l’aéroport, lorsque, soudainement, la voiture prit un virage inattendu et déboucha dans une ruelle peu visitée. La porte du chauffeur s’ouvrit, tandis que Kristopher demanda quelle était la raison de cet arrêt. Le duc sortit de la voiture, avant de se faire tirer dessus par nul autre que Tobias. Kaliska poussa un cri d’effroi en voyant son époux glisser sur le bitume et frapper sa tête contre le sol. Elle se débattit en hurlant alors que son ancien amant s’approcha d’elle afin de l’assommer. Tandis que sa tête alla heurter le siège, ses paupières se fermèrent sur la dernière image qu’elle verrait de Kristopher, qui gisait là, tel un cadavre.

Kaliska se réveilla dans la cave de Tobias, attachée par des chaines qu’elle n’avait pourtant jamais vues. Elle hurla et se débattit pendant des semaines, tandis qu’il venait la rendre visite et essayait de s’expliquer. Il s’énervait, puis se répétait qu’il avait fait tout ça pour elle, et qu’elle le pardonnera un jour. Il expliqua aussi qu’il était inutile de crier, puisque ses voisins n’étaient plus là. Un instant, la nouvelle duchesse crut qu’il les avait tués, mais découvrit plus tard qu’ils étaient juste partis en vacances.

La deuxième semaine, elle comprit qu’elle ne sortirait pas vivante de cette cave si elle continuait ainsi à le rejeter. Alors, elle commença à s’adoucir et à l’amadouer par ses paroles. Aveuglé par son obsession par elle, il finit par le croire au bout de seulement une semaine, et la détacha après lui avoir fait promettre de ne pas s’échapper. Et, au départ, elle respecta sa parole, guettant le bon moment pour partir.

Malheureusement, il la connaissait beaucoup trop bien, et sut qu’elle courait vers la porte avant même qu’elle ne commence à le faire. C’est ainsi qu’il se retrouva devant elle, à lui barrer le chemin en gueulant qu’elle l’avait trahie. Effrayée, elle prit la première chose qu’elle trouva et fracassa une bouteille sur son visage. Il tomba à la renverse, ce qui lui donna suffisamment de temps pour courir vers la cuisine et attraper un couteau, qu’elle planta dans son ventre à la première occasion.

Alors que le sang ruisselait encore sur ses mains, Kaliska se rendit compte qu’elle ne pouvait laisser la presse apprendre ce qu’il venait de se passer. Même si c’était un meurtre en auto-défense, il était impossible de savoir comment le public réagirait, et ça pourrait ainsi détruire sa réputation. D’ailleurs, il était bien mieux de prétendre que le criminel était toujours vivant et inconnu, car ça rajoutait de la compassion envers la jeune femme, et lui faisait donc de la bonne publicité. C’est ainsi qu’elle utilisa l’évènement le plus sombre de sa vie à son profit, et qu’elle contacta pour la première fois la mafia.

En rentrant chez elle, elle se rendit compte que Keira, son assistante, avait surmédiatisé son enlèvement, ce qui avait tiré d’énormes profits. Pour le magasin. Elle avait aussi mis en exécution le plan d’ouvrir un magasin à Paris et avait pris contrôle de la marque. Respectant les choix de la jeune femme, et sachant pertinemment qu’une bataille pour le contrôle de l’entreprise était la dernière chose dont elle avait besoin, Kaliska accepta de laisser un certain contrôle à la jeune femme. Elle récupéra aussi tout l’héritage de son époux, puisqu’il n’avait pas de famille directe vivante. Ou, du moins, c’est ce que la presse croit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


B. Feather Underwood

+ AGE : elle a vingt deux ans.
+ RUMEURS : 583
+ LIVRES STERLING : 118
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:29

bienvenue officiellement la miss Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216
ton vava ressemble à celle de revenge Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea.

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kaliska S. Roseburry

+ AGE : 27 ans
+ RUMEURS : 127
+ LIVRES STERLING : 178
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:31

Merciii Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216

Justement, c'est elle Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 3716359902
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


J. Grace Henessy

+ AGE : 26 ans et toutes ses dents
+ AGE : 27
+ RUMEURS : 1115
+ LIVRES STERLING : 465
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:31

Bienvenue sur HOL Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216
Bon courage pour ta fiche et si tu as une question, n'hésite pas à nous contacter!
N'oublie pas de nous envoyer ton secret par mp afin que l'on puisse s'amuser un peu sous London Eye Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2951100289 Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 3345825201

_________________
  
PRETTY HURTS
You cannot find your prince. ✻ So your father told you once that you were his princess. But you won't see the castle. You cannot find your prince. And now you've grown a lot, and dresses don't fit right. Your daddy's not a hero, he stole your chariot. So here you are in pieces, trying to proof to us it's real. The softness of your smile and the lies you want to feel. And the scales beneath your skin are showing off today. There's evil in your heart and it wants out to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Robyn V. Powell

+ AGE : 24 ans
+ RUMEURS : 583
+ LIVRES STERLING : 269
+ DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:32

Bienvenue jolie demoiselle ! Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216
Bon courage pour ta fiche ! N'hésite pas à nous contacter si besoin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kaliska S. Roseburry

+ AGE : 27 ans
+ RUMEURS : 127
+ LIVRES STERLING : 178
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptySam 22 Nov - 21:36

Merci à vous deux Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2141832505

Oh je le fais de suite Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 742410201
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Molly V. Pierce

+ AGE : 26 Ans
+ AGE : 34
+ RUMEURS : 97
+ LIVRES STERLING : 77
+ DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptyLun 24 Nov - 7:01

Bienvenue sur le forum Kaliska
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kaliska S. Roseburry

+ AGE : 27 ans
+ RUMEURS : 127
+ LIVRES STERLING : 178
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptyLun 24 Nov - 13:03

Merci Molly Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


J. Grace Henessy

+ AGE : 26 ans et toutes ses dents
+ AGE : 27
+ RUMEURS : 1115
+ LIVRES STERLING : 465
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. EmptyLun 24 Nov - 13:56

J'aime beaucoup ton histoire et j'ai hâte de voir ce que tu vas faire pour son évolution Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216 Par contre, comme tu as parlé un peu plus en détail de ton secret dans ton histoire, n'oublie pas de préciser aux joueurs que leurs personnages ne sont pas au courant! Amuse-toi bien parmi nous Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 3799484616






Félicitations, tu viens de rejoindre Small crime ! Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216

Tu peux dès à présent te balader sur le forum et prendre tes marques. Tu peux donc désormais te recenser dans le registre des registres qui récapitule la liste des logements, la liste des métiers et le bottin des avatars. Une fois que tu as fait ça, il est temps pour toi de te lancer dans la gestion de ton personnage en créant ta fiche de liens, ton téléphone portable et ton instagram. Attention, il est important de créer son téléphone car London Eye y fera des apparitions pour mieux se jouer de toi. Si tu as besoin d'un lien ou d'un personnage en particulier, tu as deux parties à cet effet: la foire aux liens et la partie scénarios. Un système de points est mis en place sur le forum, n'hésite pas à te renseigner sur comment gagner des points ou les dépenser Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 2479301216

De plus, pour rester au courant des actualités du forum, tu devras suivre le sujet breaking news que nous alimenterons régulièrement. Tu pourras aussi te détendre après les cours ou entre les rps grâce à la partie flood et jeux. Tu pourras aussi voter pour le forum dans les topsites.

Amuse-toi bien sur le forum et le staff reste à ta disposition si tu as une question ou besoin d'aide Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. 3799484616

_________________
  
PRETTY HURTS
You cannot find your prince. ✻ So your father told you once that you were his princess. But you won't see the castle. You cannot find your prince. And now you've grown a lot, and dresses don't fit right. Your daddy's not a hero, he stole your chariot. So here you are in pieces, trying to proof to us it's real. The softness of your smile and the lies you want to feel. And the scales beneath your skin are showing off today. There's evil in your heart and it wants out to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty
MessageSujet: Re: Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.   Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kaliska ~ I did not bow down to you, I bowed down to all the suffering of humanity.
» Comparaison de nos dégats sur les Seekers Suffering
» [Jeudis soirs] Soirées Card Against Humanity
» Santeri ⊱ To live is to suffer, to survive is to find some meaning in the suffering.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOUSE OF LIES :: Are you alive ? :: + Bed time stories :: Welcome to London, bitches-