bienvenue sur house of lies !
les réservations d'avatars durent trois jours !
venez nous aider en votant aux topsites s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216
Nous sommes actuellement au mois de décembre (RPG)
NOUS VOUS INFORMONS QUE LE BUG DES CODES ADMINISTRATIFS A ÉTÉ RÉGLÉ.
NOUS NOUS EXCUSONS POUR LE DÉRANGEMENT s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 3744183061

Partagez
 

 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:25


Samantha Wright
« les apparences seront toujours trompeuses... »

Ϟ Prénom(s) Nom : Derrière le prénom de la jeune femme, il y a une histoire... La mère de cette dernière était une fan indescriptible de la série culte des années 60 "Ma sorcière bien aimée". En apprenant, huit ans après la fin de la série, qu'elle était enceinte, il lui était évident que son enfant, si c'était une fille, devrait s'appeler comme l'héroïne de cette série... Sans avoir laissé le choix à son époux, ils appelèrent leur enfant: Samantha, en hommage à Samantha Stephens. Elea n'est autre que le second prénom de Samantha, un prénom en hommage à sa grand-mère paternelle. Et son nom de famille n'est autre que Wright, sans histoire derrière...
Ϟ Âge : Elle est âgée de trente-quatre bougies.
Ϟ Date et lieu de naissance : Samantha est née à Barcelone, en Espagne, le 15 janvier 1980.
Ϟ Nationalité et origines : Bien qu'elle soit née en Espagne, elle est d'origine américaine et française de par sa mère.
Ϟ Situation amoureuse et sexualité : Hétérosexuelle et femme célibataire, elle ne désire pas rencontrer un futur prétendant, juste pour lui éviter de passer au "crible" et de subir un long interrogatoire sur ses origines par Samantha...
Ϟ Métier : Passionnée par l'écriture, l'aventure, le terrain, son choix s'est naturellement porté vers le journalisme. Aujourd'hui, elle est une journaliste d'investigation au journal "The Times".
Ϟ Signe particulier : Se lancer, tête baissée, sur un scoop n'est pas sans risque... Une affaire, une enquête mal tournée, elle finit par avoir une assez méchante (mais belle) blessure non loin de son nombril, sur son ventre... La cicatrice a eu du mal à se refermer et l'effet reste visible...
Ϟ Groupe : Famille (+) Family portrait.



secret Ϟ Entrer dans le monde du journalisme vous confère, vous somme de conserver certaines informations pour vous… Pour protéger votre famille, votre entourage, vos proches… Dans le monde médical, les dispensateurs de soins sont soumis au secret professionnel pour ne pas divulguer le moindre élément sur leurs patients… En tant que journaliste, lorsque vous découvrez une information capitale sur votre propre famille, plus important encore, sur le monde américain, il est de votre devoir de ne pas les dévoiler… Pourquoi ? Pour les protéger, pour éviter que quiconque n’apprenne ce qu’une chose pourrait simplement changer la vie de toute une personne…  

MP envoyé...
house of lies
« Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison, le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. »
― Emily Dickinson

caractère Ϟ
Derrière son statut de femme forte, fléchissant devant rien, cette partie de sa personnalité s’effondre directement lorsqu’elle visionne des films répondant au même rythme, histoire, tragédie comme le Titanic…  (+) Samantha ne sort jamais sans le pendentif offert par sa mère, peu de temps avant qu’elle ne décède des suites d’un accident de la route (+) Sa profession s’y prêtant parfois, elle aime s’adonner à se déguiser pour davantage se faufiler à la recherche d’informations. Ainsi, il lui est arrivé de teindre ses cheveux en noir ou encore en roux… (+) Une partie de sa garde-robe contient des habits tels que femme de ménage, strip-teaseuse… Cela lui a servi par moment lors de ses dernières affaires (+) Elle ne cherche pas la notoriété, mais travaille avec acharnement, passion pour pouvoir, un jour, être récompensée du fruit de son travail en recevant un prix Pulitzer… (+) A deux reprises, elle s’est servie d’une arme à feux lorsque la situation s’y prêtait (+) Depuis ses vingt-deux ans, elle suit des cours approfondis en Arts Martiaux, cumulant le self-défense et le kick-boxing. Elle estime qu’une femme n’a besoin d’être protégée que par elle-même et non par un homme… (+) Ayant vécue une petite partie de son enfance à Barcelone, elle réussit à parler l’espagnol, pas parfaitement, mais elle se débrouille. Entre autre chose, elle parle l’anglais et le français. (+) Samantha raffole des pâtisseries au chocolat, fourrées à la crème… Elle peut terminer un gâteau entier en une journée pour ensuite dépenser les calories prises en se rendant dans une salle de sport ou en faisant du jogging et en se défoulant sur son vélo d’appartement. (+) La jeune femme est devenue végétarienne depuis qu’elle a découvert le traitement que subissent les animaux… (+) Maniaque, elle tient à garder son logement propre, sans que rien ne puisse traîner. Lorsqu’une fête vient à être organisée chez elle, Samantha surveille nettement ses invités pour qu’ils ne salissent rien… Sinon, ils devront, eux-mêmes, faire le nettoyage… (+) Il lui arrive de souvent rester tard le soir à son travail pour terminer son article en cours et boucler l’édition de la matinée. (+) Toujours au boulot, elle prend des petites pauses en apportant une tasse de café bien chaude ou un chocolat chaud et se rendre sur le toit du bâtiment pour se retrouver un peu seule et s’aérer l’esprit. (+) Même s'il lui arrive d'être en danger, d'être dans une situation délicate, elle n'échangerait sa profession pour rien au monde. (+) Lorsqu'une affaire lui tient particulièrement à coeur, elle est prête à mettre le reste de côté pour s'y dévouer et y travailler aussi durement que possible. (+) N'abandonnant jamais rien, faisant, pratiquement, tout à sa tête, il lui est arrivé, plus d'une fois, de ne pas écouter les ordres de son patron et de foncer tête baissée sur une affaire (pas importante aux yeux de son employeur, mais importante aux siens). (+) Généreuse, presque altruiste, elle n'hésite pas à aider les autres et/ou à rendre service sans rien demander en retour. (+) Les biscuits, les pommes vertes, le café, les jus d'oranges réussissent à la tenir éveillée toute la nuit pour terminer un travail déjà entamé, détestant remettre ses devoirs au lendemain, mais surtout pour éviter d'avoir les yeux fermés, afin d'éviter de refaire ses mêmes et répétitifs cauchemars... (+) Tous les matins, vers quatre heures et demi/cinq heures, elle quitte son domicile pour faire son jogging matinal en prenant le soin de prendre une bouteille d'eau et son baladeur. (+)

Citation :
direct, franche, loyale, protectrice, acharnée, charmeuse, passionnée, attentionnée, émotive, sociable, observatrice, curieuse, réfléchie, intègre, ne baisse jamais les bras, va toujours au bout de ses idées, fait tout pour obtenir ce qu’elle veut, déterminée, sportive, obstinée, a un esprit vif, intelligente s’en servant à bon escient, ambitieuse, soignée, forte, fidèle, prête à tout, autoritaire, persévérante, exigeante, marchandeuse, spontanée, talentueuse, têtue, surprenante, sauvage (tout dépend des circonstances), combattante, méfiante, persuasive, distinguée…

Hexactic

Inventé

Scarlett Johansson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:26



Because there was you, I could get strong.
Le plus grand bien que vous puissiez faire à quelqu'un, ce n'est pas de partager vos richesses avec lui mais de lui révéler les siennes.
― Benjamin Disraeli

Une pluie torrentielle s’abattait dans les rues de la ville surnommée la Grande Pomme. Au travers de la grande vitre, la vue de plusieurs habitants accélérant leurs pas pour réussir à avoir un métro afin de chercher à temps leurs enfants à l’école, ou pour arriver à l’heure à leur travail, arrachait un fin sourire sur mes lèvres. J’appréciais cette vue d’une ville réactive, ne se reposant pas sur ses lauriers. Voir ces habitants vivre à cent à l’heure, ne se souciant pas de quoi serait fait le lendemain… Était-ce une bonne façon de prendre la vie ? Devions-nous la prendre telle qu’elle l’était ? C’était possible… Chacun était libre de vivre au jour le jour ou de planifier chaque journée pour qu’elle ne puisse se ressembler et ainsi éviter de tomber dans une sphère infernale avec une routine à en faire déprimer plus d’une personne… Profiter de quelques instants de répit était nécessaire si je devais contenir mon humeur et ne pas exploser face à mon rédacteur-en-chef. J’ignorais ce qu’il avait en ce moment, mais il était insupportable et ne cessait de demander à ses employés plus d’efforts que même lui ne pourrait fournir. Était-il dans un de ses mauvais jours ? Si c’était le cas, il devrait vachement réfléchir à l’idée de laisser ses malheurs de côté et de ne pas nous affliger ce traitement… L’appréciais-je ? Il était un excellent journaliste, j’admirais son travail accompli jusqu’ici et il gérait assez bien son quotidien. Il n’y avait pas une question d’appréciation à son égard… Tout ce que je voulais était qu’une geste du ciel puisse tomber et lui donner la bonne grâce de nous laisser tranquille… Cela avait, quasi, été un parcours du combattant pour me rendre dans cette pièce… Ce n’était même pas mon bureau qui plus est… Juste une pièce occupée, initialement, par l’un de mes collègues absent pour cause de maladie. Une pièce assez loin du bureau du rédacteur et m’y retrouver ici faisait du bien. Je pouvais m’évader, m’occuper l’esprit, mais surtout me concentrer… Face au tumulte de la salle principale de rédaction, il était souvent compliqué d’avoir une concentration optimale pour obtenir un travail impeccable. De temps en temps, j’avais ce besoin incessant de me retrouver seule et de travailler dans un silence les plus complets… Travailler dans un silence où seules les touches de l’ordinateur seraient source de bruit… J’aimais cette ambiance et ne m’en lasserais guère…

Un dernier regard sur l’extérieur, sur la rue située en face de l’immeuble avant de détourner les talons pour regagner le siège qui n’était pas le mien. Un tournant qui vient m’offrir un léger sursaut. Ce n’était pas mon jour de chance, je devais laisser m’en convaincre… « Que faites-vous ici ? Cela fait près d’une demi-heure que je vous cherche ! Ce n’est pas mon boulot de partir à la recherche de mes…   »  Je ne pouvais m’empêcher de rouler légèrement des yeux. Une main posée contre ma poitrine, à l’endroit même où mon cœur faisait ses battements, je la fis glisser avant de croiser mes bras et de regarder mon patron. « C’était le seul endroit dans lequel je pouvais travailler en toute tranquillité… Savez-vous à quel point il est difficile, pour des personnes aussi investies dans leur travail telles que moi, de pouvoir se concentrer ? Si vous voulez bien quitter ce bureau, chef, je vous en remercierais…   »  Finissant par prendre place derrière ce siège ergométrique, mes yeux se posèrent sur l’écran de mon ordinateur portable. Mais, je n’avais guère eu le temps de poser mes doigts au-dessus des touches… « Je ne suis pas venu vous voir, vous chercher pour parler de votre travail, mademoiselle Wright…   »  Surprise, intriguée, mes sourcils se fronçaient, un œil levé vers le rédacteur-en-chef.  « Quelle est donc cette raison, chef… ?   » Je ne savais pas pourquoi, mais mon cœur s’était… stoppé durant plusieurs secondes. L’expression affichée sur le visage de l’homme situé, à présent, en face de moi, assis juste devant moi, me faisait me poser des questions. Quelque chose n’allait pas… Quelque chose avait dû se passer… « J’ai reçu un coup de téléphone de l’hôpital… L’infirmière n’avait pas réussi à vous joindre – vous devriez d’ailleurs vérifier régulièrement votre portable ou simplement le mettre sur mode vibreur – et en sachant par votre père l’endroit où vous travailliez…   » Je pris une petite inspiration, ne quittant mes yeux de lui. « Chef…   » Ses mains s’étaient rapprochées des miennes… Je ne voulais pas le toucher et mes mains se reposaient, à présent, sur mes cuisses. « Votre mère a eu un grave accident de la route…  Je suis désolé, Samantha… »

Je n’avais pas voulu en croire mes oreilles. Ce qu’il m’avait dit n’était pas possible… Et pourtant… Dès qu’il m’avait appris cette nouvelle, je l’avais quitté rapidement, le laissant seul dans le bureau, prenant mes affaires avant de quitter le journal et de me jeter à l’intérieur de mon véhicule pour aller à l’hôpital. Sur le chemin, j’avais essayé de contenir mes larmes. Je n’avais pas de confirmation et je m’obstinais à vouloir croire, espérer que la seule femme que je n’ai jamais autant aimé au monde puisse continuer de vivre… Apercevoir son sourire, ressentir sa chaleur lorsqu’elle me serre dans ses bras, entendre sa douce voix… Elle était forte… aussi forte que moi je puis l’être… Je voulais croire qu’elle était encore en vie… Il le fallait… Néanmoins, ce fut en arrivant à l’hôpital, en me précipitant vers la salle où elle était censée être que le monde s’était mis à s’effondrer… Voir mon père dans un tel état… pleurer à chaudes larmes… J’avais compris… En silence, je me suis rendue vers lui, me réfugiant dans ses bras. A cet instant, plus rien ne comptait. Le monde s’éloignait de nous. Une lumière venait de s’éteindre pour rejoindre un monde paisible… Cette même lumière dont la lueur faiblissait dans le creux de mon cœur… Plus rien ne serait jamais pareil à présent…  

***

« Vous voulez rire, j’espère ? J’ai été la première sur les lieux ! J’ai vu ce qui s’est passé… enfin, j’ai vu les dégâts, je n’étais pas présente quand l’explosion a retenti… Tout ça pour dire que vous ne pouvez pas me retirer l’affaire et donner à ce petit crétin de seconde zone ! »

La colère ne s’entendait guère dans le son de ma voix. C’était de l’énervement, et le regard lancé au chef ou encore à « mon » collègue exprimait bien le fond de ma pensée. Je n’étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds. Cette affaire, elle m’était personnelle… Cela faisait plusieurs mois que j’avais perdu ma mère, et quelques semaines plus tard, ce fut une autre personne, ou plusieurs, qui avait perdu sa famille dans cette explosion. Je n’avais pas été loin d’un des quartiers résidentiels de Londres lorsque j’ai entendu un énorme bruit, senti un petit tremblement sous les roues de mon véhicule. Je m’étais vivement arrêtée en passant, ensuite, ma tête à travers l’entrebâillement de la porte du conducteur pour observer les alentours… Quelques personnes courraient, criaient. Des questions se formaient dans mon esprit. Je n’étais plus assise à l’intérieur de ma voiture. Talons au contact du sol, je m’étais mise à courir pour m’approcher du sujet de cette explosion. Et quand j’y suis arrivée, constatant les dégâts, j’avais éprouvé du mal à ravaler mes larmes. La vue qui m’était offerte : tout simplement horrible, désastreux…

« J’ai toujours apprécié votre façon de vous exprimer, Wright… C’est si profond… On ressent que ça vient des tripes… Cependant, je vous retire cette affaire pour que vous vous chargiez d’une autre plus importante encore… »  J’avais voulu mettre un mot, ou plusieurs, mais je n’en avais pas eu l’occasion… « Des témoins pensent avoir vu des hommes kidnapper de jeunes enfants et Dieu seul sait ce qu’ils comptent leur faire… Parmi mes journalistes, vous faites partie de ceux qui sont capables de mener une parfaite enquête… Allez-y et je ne veux pas de discussion ! »  Mes lèvres s’entrouvraient pour prononcer quelque chose, mais je finissais par les refermer et à détourner les talons en ne taisant pas un soupir d’agacement. Cependant, j’avais plus d’un tour dans mon sac. J’étais une femme obstinée et quand je voulais quelque chose, j’employais tous les moyens possibles et inimaginables pour l’obtenir. Ce dossier, il allait être à moi. J’y tenais. Cette affaire de kidnapping était inquiétante et j’allais découvrir le fin mot de cette histoire…

***

L’odeur d’un soufflé au chocolat tout juste sortie du four parsemait la pièce centrale de cet appartement : le salon. Des articles de journaux étaient éparpillés sur la table basse, des boules de papier faisaient la décoration du sol… Un travail de réflexion avait été entamé et une pause gourmandise allait faire son entrée… Finir par me lever de ce canapé pour sortir le soufflé du four et me jeter dessus pour le dévorer, savourer chacune des saveurs qui s’en extirpaient. Deux années s’étaient écoulées… Deux années durant lesquelles la police n’avait pas encore retrouvé l’auteur de cette explosion qui avait coûté la mort d’une mère et de ses deux enfants. Quelque chose me disait qu’il s’agissait d’une attaque terroriste… Cela n’entrait pas dans mes attributs d’apporter des conclusions hâtives, mais un tel événement était étrange, inexpliqué… Quelles sont les personnes qui chercheraient à tuer une simple famille ? C’était un acte délibéré, cela se voyait assez bien. Dans les séries télévisées, les forces de l’ordre possédaient toujours un train de retard et arrivaient quand la situation s’était stabilisée… Dans cette vie-ci, la police n’avait même pas réussi à trouver la seule personne, ce seul homme qui avait assisté à cette explosion. Une silhouette… Je ne cessais de la regarder, mais je n’avais aucune réponse… Après tout, les illustrations ne nous parlaient pas… Comment avais-je obtenu cette photo ? En « empruntant » le dossier de l’affaire auprès des inspecteurs qui s’en occupaient… Du moins, j’ai été aimable et en ai fait une copie, l’original resté chez eux. Je ne voulais pas attirer les soupçons et je souhaitais faire avancer cette affaire qui n’était pas résolue… Cela semblait pourtant l’être pour l’autorité et c’était pour cette raison que mon employeur n’avait plus voulu entendre parler de cette histoire. Néanmoins, à côté de cela, j’avais pris la décision de continuer d’enquêter là-dessus. J’étais inconsciente du temps que cela pourrait prendre, mais cette histoire était poignante, intense, me touchait en plein cœur. Je n’en faisais pas une affaire personnelle, mais il fallait retrouver l’auteur d’un tel acte, l’arrêter et le lui faire payer…

Rien de tel qu’un bon grand verre de lait pour accompagner un dessert au chocolat. C’était délicieux et je n’avais guère pu m’empêcher de laisser échapper un gémissement de pur plaisir d’entre mes lèvres une fois que j’eus une bouchée de ce soufflé à l’intérieur de ma bouche. Les criminels ne se reposaient pas sur leurs lauriers pour faire sévir leur cruauté à une poignée de citoyens… Malgré tout, je m’accordais un petit instant de répit pour reprendre des forces, tout en regardant, observant, lisant les documents situés sous mes yeux. Une autre explosion avait fait la une de plusieurs journaux… Près de la tamise, les autorités avaient trouvé un homme recherché pour terrorisme, deux personnes portées disparues, un corps non identifié… Des analyses d’empreintes ADN semblaient être en cours… Je devrais me rendre à l’équipe scientifique qui se chargeait de cette affaire-là… Il y avait un élément qui m’intriguait… A chaque fois que je regardais le contenu du dossier, mes yeux étaient attirés vers une photo sur laquelle trois roses blanches se reposaient aux côtés des corps respectifs de la mère et des deux enfants. Plus je la regardais et plus je me demandais si l’auteur de ces placements floraux n’était pas un proche des défuntes… Et si c’était le cas, je ne parvenais pas à me mettre à sa place… Du moins, je le pourrais, mais quelque chose me disait que ce serait assez douloureux de ressentir la souffrance que ressentirait cette dite personne… Je laissais mon dos se reposer lourdement contre le dossier du canapé. Les premiers signes de sommeil faisaient leur arrivés et au vue de l’heure qui s’affichait sur l’horloge… Cela n’allait pas m’arrêter. Continuer d’éplucher, de relire, de revoir chaque papier, chaque document, chaque photo… A chaque fois, j’avais la sensation d’avoir manqué une information capitale… Cela allait devenir une fixation, je le réalisais… Si cette fixation, quasi obsession pourrait m’aider à retrouver cet homme, dans un premier temps, j’aurai déjà franchi un grand pas vers l’avenir…

***

« Allez ma jolie, une petite danse, rien que tous les deux… Je suis convaincu que tu apprécieras énormément… » Cet homme était assez entreprenant. Pour faire plaisir à quelques-uns de mes ami(e)s, j’avais décidé de les rejoindre au sein d’un bar alliant une salle de jeu et un petit espace de danse… L’endroit était particulier, mais je n’avais été attirée que par l’emplacement du billard. A l’époque du lycée, j’adorais sortir de chez moi et me rendre dans le domicile de ma meilleure amie pour y faire quelques parties. Nous passions toujours d’excellents moments que je ne pourrais guère changer. Et être interpellée par cet individu… Je jouais la carte de l’ignorance, préférant me concentrer sur mon jeu. Ce dernier insistait, se rapprochait, touchait mon bras… Je roulais des yeux, essayant de ne pas perdre mon calme, pour son bien… Je ne voulais pas lui faire mal, je reste gentille tout de même… « Abandonne ce bâton et viens me rejoindre… » J’exécutais. Je laissais tomber ma partie de billard qui était, de toute évidence, terminée depuis quelques minutes déjà. Je me tournais vers l’homme, le regardais presque avec insistance, l’observant de très près. Lui adressant l’un de mes plus beaux (mais faux) sourires, je pris le chemin de facilité et venais lui asséner un coup, à l’abri des regards indiscrets, dans les parties intimes de l’interpellant… « J’ai décidé de te faire une fleur… C’est la dernière fois que tu t’approcheras de moi. Si tu venais à ne pas respecter ça, ce sera pire la prochaine fois… »

Samantha Wright était une jeune femme déterminée, indépendante, forte et qui ne se laissait aucunement marcher sur les pieds. C’était ce que j’étais. Je n’étais pas la réplique parfaite de la magnifique sorcière qu’était Samantha Stephens, l’héroïne favorite de ma mère, mais je m’aimais ainsi… Durant toute ma vie, je me suis battue pour ne pas être sous l’emprise d’un homme. Une femme ne devait pas l’être. Elle possédait cette force pour faire face à tous les obstacles que la vie pourrait mettre sur son chemin. Cette force, elle peut la trouver si elle désire réellement la posséder. Certaines choisissaient d’être l’objet de l’homme, d’autres étaient comme moi, d’autres trop faibles pour résister à la gente masculine… Devenir journaliste m’aidait à avoir davantage d’assurance. J’en avais besoin pour être la femme que j’étais aujourd’hui. Délivrer la vérité aux citoyens, délivrer une vérité que d’autres journaux hésiteraient à fournir… Partir à la recherche de nouveaux scoops, pour ensuite apporter ce fruit à cet arbre qui continuait de fleurir ses graines, en l’occurrence, ses employés au sein de son journal…

L’histoire de la vie de mademoiselle Wright ne faisait que commencer et vous êtes les heureux élus pour suivre sa vie… en direct…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


J. Grace Henessy

+ AGE : 26 ans et toutes ses dents
+ AGE : 27
+ RUMEURS : 1115
+ LIVRES STERLING : 465
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:32

Bienvenue sur HOL et bon courage pour ta fiche s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216
Si tu as le moindre souci, n'hésite pas à nous contacter par mp et n'oublie pas d'envoyer ton secret par mp à London Eye pour qu'on s'y retrouve s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2246585623
Très très bon choix d'avatar et j'aime énormément ton pseudo! s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 770296392

_________________
  
PRETTY HURTS
You cannot find your prince. ✻ So your father told you once that you were his princess. But you won't see the castle. You cannot find your prince. And now you've grown a lot, and dresses don't fit right. Your daddy's not a hero, he stole your chariot. So here you are in pieces, trying to proof to us it's real. The softness of your smile and the lies you want to feel. And the scales beneath your skin are showing off today. There's evil in your heart and it wants out to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:34

Merci beaucoup, Grace. s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2246585623
Promis, je ne l'oublierais aucunement et il sera envoyé à la fin de la fiche. s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2877690197 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2397034673
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


J. Grace Henessy

+ AGE : 26 ans et toutes ses dents
+ AGE : 27
+ RUMEURS : 1115
+ LIVRES STERLING : 465
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:36

Derien et aucun souci, du moment que c'est fait avant qu'on te valide pour qu'on aille plus rapidement pour te valider s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2246585623

_________________
  
PRETTY HURTS
You cannot find your prince. ✻ So your father told you once that you were his princess. But you won't see the castle. You cannot find your prince. And now you've grown a lot, and dresses don't fit right. Your daddy's not a hero, he stole your chariot. So here you are in pieces, trying to proof to us it's real. The softness of your smile and the lies you want to feel. And the scales beneath your skin are showing off today. There's evil in your heart and it wants out to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 19:38

Il n'y a aucun soucis pour cela et merci encore. s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 3937325029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


B. Feather Underwood

+ AGE : elle a vingt deux ans.
+ RUMEURS : 583
+ LIVRES STERLING : 118
+ DATE D'INSCRIPTION : 11/09/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 20:24

bienvenue s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 770296392 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 742410201

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea.

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 22:14

Je te remercie beaucoup pour ce bel accueil, Feather. s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 3937325029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Robyn V. Powell

+ AGE : 24 ans
+ RUMEURS : 583
+ LIVRES STERLING : 269
+ DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptySam 6 Déc - 22:18

Bienvenue sur HOL s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 1136022522
Bon courage pour ta fiche avec la jolie Scarlett ! Si tu as besoin n'hésites pas ♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Denytsa A. Wilkins

+ AGE : Twenty-two years old.
+ AGE : 26
+ RUMEURS : 58
+ LIVRES STERLING : 50
+ DATE D'INSCRIPTION : 25/11/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptyDim 7 Déc - 16:23

Bienvenue parmi nous avec cette excellent choix, bonne chance pour ta fiche. s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Aidan M. Collins

+ AGE : 23 ans
+ AGE : 28
+ RUMEURS : 49
+ LIVRES STERLING : 67
+ DATE D'INSCRIPTION : 22/11/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptyDim 7 Déc - 17:06

Bienvenuuue s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Samantha Wright

+ AGE : elle reste jeune et pleine de vie même si elle est âgée de trente-quatre ans...
+ RUMEURS : 24
+ LIVRES STERLING : 28
+ DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptyDim 7 Déc - 21:01

Merci beaucoup pour ce bel accueil... s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Columbia F. Lively

+ AGE : elle a vingt et un an.
+ RUMEURS : 202
+ LIVRES STERLING : 189
+ DATE D'INSCRIPTION : 17/10/2014





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu EmptyLun 8 Déc - 14:42

perfecto s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 770296392 je te valide s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216 amuses toi bien s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216







Félicitations, tu viens de rejoindre Family Portrait ! s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216

Tu peux dès à présent te balader sur le forum et prendre tes marques. Tu peux donc désormais te recenser dans le registre des registres qui récapitule la liste des logements, la liste des métiers et le bottin des avatars. Une fois que tu as fait ça, il est temps pour toi de te lancer dans la gestion de ton personnage en créant ta fiche de liens, ton téléphone portable et ton instagram. Attention, il est important de créer son téléphone car London Eye y fera des apparitions pour mieux se jouer de toi. Si tu as besoin d'un lien ou d'un personnage en particulier, tu as deux parties à cet effet: la foire aux liens et la partie scénarios. Un système de points est mis en place sur le forum, n'hésite pas à te renseigner sur comment gagner des points ou les dépenser s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 2479301216

De plus, pour rester au courant des actualités du forum, tu devras suivre le sujet breaking news que nous alimenterons régulièrement. Tu pourras aussi te détendre après les cours ou entre les rps grâce à la partie flood et jeux. Tu pourras aussi voter pour le forum dans les topsites.

Amuse-toi bien sur le forum et le staff reste à ta disposition si tu as une question ou besoin d'aide s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu 3799484616

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty
MessageSujet: Re: s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu   s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

s. wright ☆ ne jamais s'avouer vaincu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» ASH' || Ne refais plus JAMAIS ca...
» SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOUSE OF LIES :: Are you alive ? :: + Bed time stories :: Welcome to London, bitches-